Définition d’une association familiale

Familles Rurales du Gard est une association familiale. Ce type d’association loi 1901 est décrit dans les articles L.211-1 à L.211-14 du Code de l’action sociale et des familles.

Une association familiale a pour projet la défense des intérêts matériels et moraux des familles, qui choisissent d’adhérer à l’association, et de participer à son fonctionnement. La défense des intérêts des familles représente un champ d’action très vaste, pouvant potentiellement couvrir tous les thèmes de la vie quotidienne (logement, santé, emploi…) et ceux propres à la cellule familiale (éducation parentale, responsabilités conjugales).

L’action des associations familiales se répartit sur deux axes :

  • la représentation des familles auprès des pouvoirs publics ;
  • la création et la gestion de services utiles aux familles sur un territoire donné.

Comme son nom l’indique, Familles Rurales intervient en territoires ruraux et périurbains.

Comme de nombreux acteurs associatifs, Familles Rurales est organisé en réseau fédératif :

  • une fédération nationale, en lien avec les ministères. La tête de réseau est garante du projet de société et de la rédaction des statuts-types. Elle négocie les contrats-cadres nationaux (assurance, prévoyance, mutuelle) et pilote la commission paritaire en charge de la convention collective des personnels Familles Rurales ;
  • Des fédérations régionales, en charge de projets structurants et mutualisants à l’échelle de ces grands territoires (formation professionnelle) ;
  • Des fédérations départementales, qui apportent un appui aux associations communales et qui mènent des projets d’intérêt général. Ces fédérations ont autant d’interlocuteurs que de pouvoirs publics existants à l’échelle départementale ;
  • Les associations locales, communales ou intercommunales, portent les activités et services pour lesquels elles ont ressenti l’existence d’un besoin.

Le réseau fonctionne selon les principes de subsidiarité : la responsabilité d’un projet incombe à l’échelon le plus proche des bénéficiaires et acteurs concernés par ce projet. Le principe de subsidiarité veille à ne pas détacher la prise de décision de ceux qui devront la mettre en œuvre.

 

Le mouvement Familles Rurales peut s’esquisser à travers ces quelques chiffres :

 

180 000 
familles adhérentes vivant dans 10 000 communes
3000 
associations locales
76 
fédérations départementales
18
fédérations régionales
100
Relais Familles
150 
permanences d’information et de défense des consommateurs
1100
centres de loisirs
900
lieux d’accueil de la petite enfance : crèches, halte-garderie…
500 
groupes de jeunes