Mal-être des jeunes. Goûter la vie

S’il est admis que l’adolescence et l’entrée dans la vie adulte autonome sont sources de souffrance, le constat est souvent minimisé. Pourtant des études (Santé Publique France ou consultation nationale de L’UNICEF) montrent que 14 % des 15-25 ans connaissent un épisode de détresse psychologique majeure.

Ce mal-être fait le lit des addictions, conduites à risques, actes de délinquance, qui induisent un coût pour les jeunes eux-mêmes et la société civile dans son ensemble.

Familles Rurales du Gard, association de jeunesse et d’éducation populaire, mène depuis 2007 une action de prévention du mal-être des jeunes, « goûter la vie ».

L’action prend place dans les établissements de formation accueillant les jeunes :

  • Lycées agricoles ;
  • Maisons Familiales Rurales ;
  • Centres de formation des Apprentis ;
  • Etablissements relevant de la Direction Départementale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (centres éducatifs).

Comme pour le soutien à la parentalité, relayer de manière verticale une campagne officielle contre les conduites à risque ou les addictions n’est pas efficace à long terme. La jeunesse adolescente se définit en opposition contre « le système », de plus, les jeunes en souffrance ont bien souvent peu d’appétence pour l’information académique.

Faire prendre conscience des risques liés au mal-être en libérant la parole des personnes concernées est une méthode pédagogique largement utilisée par les associations de l’éducation populaire.

Ainsi, Familles Rurales du Gard approche les établissements pouvant accueillir des jeunes en difficulté. Les enseignants/éducateurs et jeunes qui adhèrent à notre démarche constituent un ou plusieurs groupes afin de réaliser un médium de prévention sur des thèmes différents relatifs au mal-être.

Chaque groupe est libre de choisir son support (affiches, théâtre, vidéo…) mais la majorité des ados choisissent de privilégier le spot vidéo. Ils définissent le thème auquel ils sont le plus sensibles au moment de notre intervention. Il s’agit généralement :

  • Des addictions ;
  • Des conduites à risques ;
  • Du décrochage scolaire et de la non-insertion professionnelle ;
  • Des discriminations et du harcèlement entre eux.

L’animatrice de Familles Rurales travaille sur plusieurs séances auprès des jeunes, leur apportant son savoir-faire technique pour l’aide à la réalisation du support.

Une fois fini, le document produit par les jeunes permet :

  • de servir d’outil de prévention auprès d’autres jeunes. L’œuvre est présentée auprès de leurs pairs et intervient en même temps qu’un débat sur le ou les sujets abordés ;
  • de leur faire faire une activité technique et artistique nouvelle, les faire sortir de leur

« zone de confort », et d’accroître ainsi leur confiance en eux.

Cette action a été primée par l’Association Française de Promotion de la Santé Scolaire et Universitaire (AFPSSU), en présence de la Secrétaire d’Etat à la réussite éducative Mme LANGEVAIN.

Directeur.rice d’établissement, si vous êtes intéressé par un tel cycle d’animation, contactez-nous au 04 66 68 93 20.

Alimentation

Familles Rurales milite sur la question de l’alimentation depuis des décennies. Enjeux de santé publique, nos choix alimentaires ont également un impact sur le monde agricole et l’identité de nos territoires ruraux.

Dans le Gard, Familles Rurales mène un programme d’actions de prévention sur l’alimentation à destination d’enfants de 5 à 11 ans, notamment des scolaires. Son propos est de sensibiliser la jeunesse à l’équilibre alimentaire et au goût dans des territoires insuffisamment couverts par les campagnes nationale de prévention.

Le projet est constitué d’un cycle d’animations menées en classe sur plusieurs semaines, ludiques et modulables afin d’être toujours adaptées à l’âge des enfants. Ces animations sont choisies par les enseignants. A leur issue, une restitution est organisée pour valoriser le travail des enfants. Ces animations, en fin de programme, permettent de sensibiliser les parents et les autres classes de l’établissement.

 

Quel que soit le choix des animations opéré par les enseignants, les thèmes suivants sont obligatoirement abordés :

  • Les groupes alimentaires et leurs effets sur le corps humain et la croissance ;
  • les règles d’hygiène et sécurité alimentaire en cuisine et à table ;

La composition d’un menu équilibré.